Un couple de britanniques clone leur chien mort

 
clonage chien

 

Ce n'est pas une première mondiale mais c'est une première au Royaume-Uni : des britanniques ont cloné avec succès leur chien mort quelques mois auparavant.

RENAISSANCE. Ce n'est pas une première mondiale mais c'est une première au Royaume-Uni : un couple a obtenu deux chiots, génétiquement identiques au chien qu'ils avaient perdu en juin 2015. Dylan était atteint d'une tumeur inopérable au cerveau. Ce boxer est mort à 8 ans après une crise cardiaque résultant de sa tumeur. Douze jours après la mort de leur compagnon, Laura Jacques et Richard Remde ont prélevé un échantillon de peau de l'animal afin de procéder au clonage. Ils ont quitté le Yorkshire afin d'apporter eux-même la biopsie en Corée du Sud à l'entreprise Sooam Biotech qui comble ce genre de demande pour 90.000 euros. Cependant, les scientifiques ont prévenu le couple que le procédé utilisé n'avait encore jamais fonctionné avec des échantillons prélevés sur un chien mort depuis plus de cinq jours. Finalement, le processus a fonctionné et Richard et Laura ont pu accueillir non pas un mais deux chiots génétiquement identiques à Dylan. Interrogée par le journal britanniqueThe TelegraphLaura Jacques a déclaré : "C'est un sujet controversé et beaucoup de gens ne seront pas d'accord avec cela mais il y a également beaucoup de personnes qui voudraient pouvoir faire la même chose". La Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA) pointe du doigt les problèmes d'éthique et de santé animale que ce genre d'opération entraîne rappelant que les clones ont une santé plus fragile que leur original.

Le clonage se banalise

Afin de produire des clones de chiens morts, la société sud-coréenne Sooam Biotech récupère une cellule oeuf d'une chienne "donneuse". Les scientifiques retirent le noyau naturel de l'oeuf, qui contient tout le matériel génétique nécessaire au développement d'un chien, et place l'ADN de l'animal à cloner à la place. Ensuite, la cellule subit des chocs électriques, ce qui enclenche sa division. Sooam Biotec construit actuellement, en partenariat avec la société de biotechnologie chinoise Boyalife, le plus grand site mondial de clonage d'animaux en Chine. Ce dernier devrait produire en série des chiens, des chevaux mais également des vaches pour répondre à la demande du marché de la viande. En 2004, Hwang Woo-suk, le dirigeant de l'entreprise sud-coréenne, avait faussement prétendu avoir créé les premières cellules souches dérivées d'un embryon humain cloné, ce qui n'avait pas manqué d'engendrer une polémique.

 

 

Source : Anne Sophie Tassart 

Sciences et Avenir 

http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/chiens/20151228.OBS2006/un-couple-de-britanniques-clone-leur-chien-mort.html